google.com, pub-1304861113411911, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Brain Gym

La Brain Gym ou éducation kinésthésique a été créée en 1980 par le docteur Dennison. 

Partant du principe que l'apprentissage passait aussi par le corps, il a inventé 26 exercices qui permettent au corps et à l'esprit de se relier... 

J'ai décidé de me pencher sur cette méthode lors d'un temps d'échanges avec une enseignante en toute petite section maternelle.. Nous débattions sur les difficultés de mes élèves à se mettre rapidement au travail et à rester concentrés. Elle me parle alors de la Brain Gym... l'idée est intéressante.. 

Après lecture du livre de  Audrey Akoun et Isabelle Pailleau: "Apprendre autrement avec la pédagogie positive", et d'autres recherches , j'ai décidé de proposer cette technique de mise en route de séance à mes élèves. 

D'abord sceptiques, il a fallu expliquer le pourquoi d'une telle activité dans un cours de biologie ou de sciences médico sociales. 

Il s'avère qu'après quelques petits rires, de grands yeux étonnés, ils se sont prêtés à l'expérience qui pour le moment se montre positive.  Il m'arrive d'entendre lorsque les élèves entrent en cours "Madame, je suis énervé là, il va me falloir une bonne séance de brain gym!"

Je les trouve plus concentrés et impliqués lors des séances. 

Vous trouverez un exemple de séance de Brain Gym en vidéo en bas de cette page. 

Déroulement des séances

La séance de Brain gym a lieu à chaque début de cours accompagnée d'une petite musique de motivation.  

Elle dure moins de cinq minutes et permet réellement à l'élève de se poser dans le cours. 

Elle se déroule pour l'instant sur le même circuit d'exercices, mais celui-ci doit varier: Il existe 26 exercices différents de Brain gym, il est essentiel d'adapter selon le besoin des élèves (voire individualiser si la technique est acquise).

  1. Boire un grand verre d'eau:

           Avant de commencer la séance, il est essentiel de boire un grand verre d'eau lentement. Ce geste permet de réhydrater le corps, de redonner de la vitalité et de signaler au cerveau que la séance commence.

Plus scientifiquement, les neurones ont besoin de baigner dans un liquide et apporter de l'eau à l'organisme permet de se concentrer plus facilement, de mieux stocker les informations et d'alléger la fatigue mentale.

 

   2. Les points du cerveau:

             Le premier mouvement réalisé est celui des "Points du cerveau". Les élèves placent le pouce et l'index d'une main sous les petits creux situés juste sous les clavicules, et l'autre main sur le ventre au niveau du nombril. 
La main sur le ventre ne bouge pas tandis que l'autre frotte doucement le point de contact durant 30 secondes environ.

L'élève doit en même temps déplacer lentement le regard de droite à gauche en suivant une ligne horizontale. 

Il s'agit ensuite de le faire avec l'autre main. 

Cet exercice permet de coordonner les yeux et les mains. Il permet la facilitation de l'écriture et de la lecture.  

   3. Les mouvements croisés:

Il s'agit de faire des mouvements croisés mélangés à des mouvements homolatéraux des jambes et des bras.

Ce moment se compose de deux activités: 

Première activité:  genou-coude: 

L'élève doit lever un genou et le toucher avec le coude opposé, puis change de côté. 

Deuxième activité: pied-main:

               L'élève lève un pied derrière lui et vient le toucher avec la main opposée. 

Ces exercices plaisent beaucoup aux élèves. C'est le moment des sourires, des pouffements, des petits rires. 

C'est un moment qui stimule au niveau du mouvement et de l'interaction entre les participants. Les sourires et les paroles ravies me disent que cet exercice leur fait du bien. 

          Au delà de cela, c'est un exercice qui permet de stimuler toutes les compétences motrices fines du corps et la latéralité (sens droite-gauche) qui interviennent dans l'écriture, la coordination, l'orthographe entre les deux hémisphères cérébrales. 

Ceci a l'avantage de permettre à l'élève une meilleure réussite dans les exercices de compréhension

 

4. Les contacts croisés :

Vient l'heure de l'introspection. C'est le moment où tout devient calme dans la salle... Seule la musique se fait entendre dans la salle de classe. 

Deux exercices: 

Premier temps:

L'élève croise les jambes, doigts de pieds en contact. Les mains sont croisées au niveau de la poitrine. 

Une concentration sur la respiration s'impose: l'élève inspire en collant la langue au palais et expire en la décollant. 

Deuxième temps: le contact des doigts: 

L'élève colle ses mains au niveau des dernières phalanges, jambes décroisées.  Il ferme les yeux avec une respiration profonde et se concentre sur le contact des doigts. 

Ce mouvement des "contacts croisés" active les muscles de l'équilibre : cela permet d'évacuer  les éléments perturbateurs de l'attention et libérer les tensions.. L'élève se recentre, semble plus calme (en général baille) . C'est le moment où il doit être prêt  à réfléchir et à organiser sa pensée. 
 

5. L'ancrage:

         L'élève est debout, les yeux fermés. Sa respiration est profonde. Il visualise ses pieds s'enfoncer dans le sol ou des racines qui sortent des pieds et pénètrent dans le sol.

Cet exercice est un exercice d'ancrage. Il permet à l'élève de renforcer (ou améliorer) sa confiance en lui, en ses capacités et de se positionner dans le cours: "je suis ici et maintenant". 

 

Voici une vidéo réalisée par les élèves de terminale qui présente un exemple de séance de brain gym. 

 
 
google.com, pub-1304861113411911, DIRECT, f08c47fec0942fa0