google.com, pub-1304861113411911, DIRECT, f08c47fec0942fa0 classe inversée, pédagogie innovante, pédagogie positive

La classe inversée,

(flipped classroom)

carte mentale coogle
La classe inversée est une approche pédagogique qui inverse la nature des activités d’apprentissage
en classe et à la maison et à fortiori modifie la posture de l'enseignant et rend l'apprenant autonome et acteur de ses apprentissages. 

  1. les élèves suivent le cours à la maison en visionnant les capsules vidéos réalisées et en suivant la trame du cours.  

  2. Pendant le "temps classe", ils utilisent les notes prises individuellement et rédigent un cours ensemble. Voici un exemple de cours rédigé par les élèves de CAP petite enfance sur la PMI.

  3. Ensuite, ils réalisent les applications du cours sous différentes formes (travail de recherche, de complémentation du cours, de jeux de plateau, d'activités numériques, d'énigmes, d'exercices, de mises en situation...)

Cette pédagogie amène une modification des rôles traditionnels d’apprentissage. Les activités en classe deviennent plus attractives pour les élèves car ils deviennent acteurs de leur apprentissage. Ce n’est plus l’enseignant qui apporte des connaissances mais c’est l’élève lui-même qui part à la recherche du savoir.

La réalisation du cours par l'élève, la création de la trace écrite par le groupe facilite la mémorisation des savoirs et permet de développer de nouvelles compétences (travail en équipe, rédaction de notes, échanges et négociation de points de vue..)

Les activités réalisées en classe permettent un soutien individualisé de chaque élève par l'enseignant. Celui ci se place en position de guide, de tuteur, d'accompagnant, parfois de "maître hibou" lorsque les notions sont mal comprises. 

  1. L'élève doit pouvoir travailler seul chez lui ou dans un lieu du lycée sans intervention de l'enseignant pour appréhender les notions du cours. 

  2. A partir du référentiel de la filière dans laquelle j'interviens,  je sélectionne les notions et les outils nécessaires à la bonne compréhension pour l'élève en autonomie. 

  3. ​J'ai divisé ma trame de cours en 3 axes différents: 

  • ​Le premier axe s'appelle Parcours autonome : il consiste à orienter l'élève  vers les capsules  hébergées sur ma chaîne youtube. et déposées sur le site à la rubrique "salle de cours" :  Je propose aux élèves  de prendre note des notions à l'aide de questions posées voire de mise en avant de points de vigilance. 

  • Le deuxième axe, appelé Parcours classe fait suite au visionnage, à la lecture ou à l'écoute de ce support ainsi dématérialisé via la plateforme. L'apprenant revient en classe pour un temps d'échanges autour de la rédaction du cours.  J'utilise dans la mesure du possible une plateforme de rédaction collaborative type google docs. Ce temps, qui représente un debriefing de la capsule,  me permet de repérer les notions  intégrées, les élèves à accompagner et de reformuler ou faire reformuler les notions mal comprises. Il permet surtout aux élèves d'échanger entre eux de se corriger les uns les autres pour trouver un consensus à poser dans leur cours. 

       Durant ce parcours classe, afin de permettre à chaque élève d'intégrer les notions abordées, différentes activités sont proposées en groupe ou individuellement. Il s'agit de préparation d'exposés, de recherches sur un thème en lien avec le sujet du cours, de créations d'évaluations numériques à destination des autres élèves..

  • Le troisième axe , appelé "apprendre à faire" se déroule en deux temps:

  1. une évaluation formative réalisée par moi même ou par les élèves eux mêmes. Chaque élève réalise l'évaluation en autonomie à la maison ou à la fin du cours. Elle se présente sous forme de QCM via pronote, ou d'application que je crée via divers supports. voir la rubrique "la boite à outils" (www.czapskipedagogie.com (voir outils ). Les élèves me font ensuite part de leurs résultats via mail,  de façon systématique via pronote ou sur les applications type google forms

  2. la réalisation d'une carte mentale  collaborative via l'application coogle par exemple qui permet un travail de synthèse collaboratif. 

Les Capsules

 Je réalise de courtes capsules  (entre 3 à 8 minutes maximum) à l'aide de différents logiciels comme moovly ou Powtoon

La capsule est un « clip » vidéo  qui permet à l'élève d’accéder aux  savoirs à acquérir: toute sorte de support peut y être intégré:  des images, des diapos, une interview, des personnes qui agissent, des documents professionnels, du texte...

C'est un outil qui permet à chaque élève d'appréhender les notions à son rythme (peut revenir sur des concepts mal intégrés, revisionner autant de fois que nécessaires, en une ou plusieurs fois...)

voici un exemple d'une capsule vidéo réalisée avec powtoon. 

Les capsules que je réalise ne sont pas les seuls supports, il m'arrive d'utiliser une vidéo très complète sur le sujet que je souhaite aborder avec les élèves, un support qui ne soit pas forcément numérique comme une chanson, un texte, un petit roman, un film, une énigme...

Je trouve important de permettre aux élèves d'appréhender différents supports pour y trouver des informations et développer leur esprit critique. 

Le classeur témoin

Avec les élèves, nous avons réfléchi à la trace que nous laissions des cours réalisés. Les élèves ont souhaité mettre en place le classeur "témoin". Dans ce classeur sont déposés les documents créés et fournis lors des séances. 

Ce classeur est utile pour les élèves qui ont été absents sur une séance ou pour revenir sur une notion mal comprise. Il est à leur disposition. C'est l'outil marqueur de nos activités .

trame de cours pédagogi inversée
 
 
 
 
google.com, pub-1304861113411911, DIRECT, f08c47fec0942fa0